Guide déodorant, antisudorifique...

La sueur c’est quoi ?


La sécrétion sudorale obéit à des incitations nerveuses qui arrivent de l’hypothalamus jouant un rôle de thermostat, et qui est situé dans le cerveau. La sécrétion se fait au niveau des glandes sudoripares.


Les glandes endocrines fabriquent une sueur composée à 99% d’eau, venant de notre organisme des 2 à 3 litres d’eau que l’homme possède en réserve dans son organisme, et de 1% de sels minéraux. Cette sueur inodore s’évacue plus particulièrement au niveau des paumes, plantes des pieds, aisselles, front et poitrine.


Quant aux glandes sudorales apocrines, elles réagissent à l’incitation des fibres nerveuses dont le médiateur chimique est l’adrénaline. Ces glandes se situent dans les régions mal ventilées comme les aisselles. Ces régions étant propices à la macération, les microbes décomposent la sueur apocrine contenant des graisses, de l’ammoniaque et des acides gras volatils, engendrant des odeurs plus ou moins fortes.


L’excrétion se fait à l’aide des vaisseaux sanguins qui se dilatent et laissent passer la sueur dans les canaux sudorifères qui obéissent à un message du cerveau.


L’aisselle (axilla, axi = axe en grec) est une zone de peau possédant des propriétés physiologiques particulières. Le nombre élevé de glandes sudoripares, l’effet d’occlusion et une transpiration accrue donnent à l’aisselle un pH de 6,5, ce qui est très nettement supérieur à la valeur physiologique normale de 5,5. Ceci provoque l’apparition d’une brèche dans le manteau acide protecteur. Dans cet environnement particulier, certaines bactéries se multiplient et s’épanouissent sur la peau. Elles produisent des substances générant une forte odeur grâce à la métabolisation du sébum et de la sueur. Cette odeur a du mal à s’évaporer en raison de l’effet occlusif de l’aisselle.


Les déodorants naturels servent à prévenir efficacement l’odeur corporelle et son développement. Pour y parvenir, on utilise divers principes d’action et associations d’ingrédients :


Les substances anti-bactériennes (antiseptiques) et la création d’un pH acide empêchent le développement de bactéries générant une odeur.Les anti-perspirants réduisent la transpiration. Certains principes actifs fixent les substances générant une odeur. Les parfums masquent les odeurs corporelles.


La différence entre déodorant et antisudorifique


Les déodorants

« Les agents déodorants sont des ingrédients qui réduisent ou éliminent les odeurs désagréables et protègent contre les mauvaises odeurs sur la surface du corps. Les agents absorbants peuvent agir comme déodorants lorsqu'ils ont la capacité d'absorber les ingrédients chimiques malodorants », peut-on lire sur le site de Santé Canada.

Les déodorants contiennent généralement des ingrédients acides et/ou salés qui éliminent les bactéries qui se développent au contact de la sueur. Certains contiennent aussi des parfums qui masquent les mauvaises odeurs.


Les antisudorifiques

Selon Santé Canada, la définition des antisudorifiques est plus complexe. « L'antisudorifique remplit une fonction analogue à celle du désodorisant (qui est classé comme un cosmétique) dans la mesure où les deux produits visent à réduire les odeurs corporelles. (…) Les préparations antisudorifiques à base d'aluminium sont considérées comme des cosmétiques à condition que le produit soit présenté comme étant destiné à réduire la transpiration normale aux aisselles. Les antisudorifiques qui visent à combattre l'hyperhidrose, ou qui exercent un effet plus durable, seront considérés comme des médicaments. »

Les ingrédients naturels spécifiques aux déodorants

Bicarbonate de soude: capte les odeurs.

L’argile, arrow root, amidon de maïs: absorbe la sueur.

Oxyde de zinc: antibactérien, anti-inflammatoire, apaisant, purifiant.

Huiles essentielles: antibactériennes (neutralise les odeurs).

Zinc ricinoléate: neutralise les odeurs et émulsifiant.

Farnesol: molécule du palmarosa

  • Purifiant : limite le développement des bactéries responsables des mauvaises odeurs.

  • Déodorant : freine le développement des mauvaises odeurs. Respectueux du processus naturel de transpiration : ne bloque pas la transpiration, qui est un émonctoire naturel très important permettant à l'organisme d'évacuer une partie de ses toxines.

Lemon ester (identique nature) (citrate de triéthyle): est obtenu par biotechnologies (fermentations) à partir de sources végétales renouvelables. Cet ester de l'acide citrique est un excellent solvant polaire pour les composés aromatiques. Il a aussi la propriété d'atténuer l'activité enzymatique des bactéries, ce qui les empêche de dégrader certains esters présents dans la sueur.


Trucs pour aider à réduire les odeurs naturellement


Vous pouvez également :

  • boire plus d’eau;

  • éviter les boissons chaudes, l’ail, les oignons, le curry;

  • consommer de la chlorophylle;

  • porter des vêtements en fibres naturelles;

  • bouger davantage;

  • faire des séances de sauna chaque semaine.

Donc, il existe deux types de produits, soit ceux qui agissent comme des déodorants, mais qui réduisent la transpiration, et ceux qui ont pour mission de combattre la production de sueur sur une longue période.


ON PRÉFÈRE LES DÉODORANTS NATURELS ! ET VOUS ?


Procurez-vous le vôtre signé Les Savonnières juste ici : https://bit.ly/2DUf64K

OH BONJOUR! RECEVEZ

15%

sur votre premier achat en ligne

APRÈS INSCRIPTION À NOTRE INFOLETTRE

  • Facebook
  • Pinterest
  • Instagram

Savonnières de Val-David 2020 © Tous droits réservés.